Archives de Catégorie: Uncategorized

Je pars en vacances.

Je débranche mon téléphone, je ferme ma boîte à mails. Je déconnecte. Salut.

La « punchline » Gérard Filoche

Ah ! Cahuzac ! On me dit qu’il ne faut pas tirer sur une ambulance ! En même temps, ceux qui me le disent ont de drôles de têtes d’ambulanciers en ce moment. Il ne faut donc pas « s’essuyer les pieds » sur un homme à terre (je cite). Il ne fallait pas non plus sortir le goudron ni les plumes quand il était bien vivant, nous expliquant que nous étions des clowns. Et puisqu’on récapitule, il ne faut pas non plus tirer sur le reste du gouvernement, il faut lui laisser sa chance (de mener à bien la politique initiée lors du précédent quinquennat). Bref, il ne faut rien dire.

Surtout, il ne faut pas taper sur nos camarades du parti soi-disant socialiste. Ce sont nos concurrents (sic), pas nos adversaires, ce n’est pas la droite, c’est le social-libéralisme. Bref, mieux vaut ne rien dire, ne rien faire, et attendre l’hostie. Amen. D’ailleurs, ils sont pas tous pourris au Parti Socialiste. Regardez Gérard Filoche, comme il était ému aux larmes, face à Michel Field sur le plateau de LCI !

Vingt ans de bureau national du parti soi-disant socialiste, tu nous le rappelles à l’envi ! Vingt ans sans être fichu d’obtenir la moindre investiture, vingt ans sans jamais obtenir la moindre majorité au sein de ton « parti sain » (quand tu as dit ces mots, je me suis joint à tes larmes, mais moi je pleurais de rire). Y a-t-il donc encore suffisamment d’hommes naïfs pour croire à tes larmes ? Un peu de sérieux, tu es la « caution de gauche » de ce qui n’est plus depuis longtemps qu’un cartel de partis aux relents moisis de féodalité. Ce serait faire insulte à ton intelligence que de croire que tu ne le sais pas toi-même. Alors va, sèche donc tes larmes de crocodile : comme Depardieu, ton jeu d’acteur poussif a achevé de nous lasser. Ce numéro là ne fait qu’ajouter de la grossièreté à la grossièreté.

Il paraît qu’il ne faut pas tirer sur une ambulance, Gérard, alors j’ai hésité à te dire tout cela. Mais s’agissant de toi, j’ai bien souvent le sentiment étrange de tirer sur un corbillard.

Bonus musical : Jethro Tull – Locomotive Breath

Tagué , , , , , ,

Le professeur, cette créature mystérieuse

J’aurais bien aimé l’écrire, celui-là !

Le blog d'un odieux connard

Nous voici au premier jour de septembre.

Alors que certains adolescents paressent tristement dans leurs chambres, incapables de savourer les joies de l’été à la simple idée de la rentrée prochaine, d’autres se précipitent en masse dans divers lieux pour tenter d’organiser le dernier barbecue des vacances, la dernière beuverie à grand coup de mélange alcool- Red Bull (pour pouvoir dire que l’on boit de l’alcool comme un grand, mais avec un goût de bonbon sinon c’est pas bon), ou l’ultime baignade alors que déjà, un vent frais a commencé à souffler rappelant à chacun que bientôt, celui-ci viendra balayer les cours de récréations repeuplées.

Même les médias annoncent avec force l’approche de la funeste date : reportages sur la famille Dubranchu faisant ses courses de rentrée, et expliquant que tout cela coûte horriblement cher une fois les livres et le cartable Spiderman achetés (avec pleurs concernant l’inflation touchant aussi…

View original post 3 779 mots de plus

L’essentiel est écrit ici. Pour le reste, suivez le fil twitter de @Monabone75

Le Cri du Peuple

Dedicado a mi hermano José Angel

Il y a des matins comme ce matin. Tranquille, tu commences à jeter un œil à ta tweetlist dans le RER, en pensant à l’Ecosse, au morceau d’Editors que tu dois écouter… Vaguement, tu te fais le programme de la journée. Ecrire sur les kolkhozes (la note inachevée), préparer un texte sur la Commune de Paris et l’autogestion. Puis, d’un coup, c’est le ventre qui se serre et les yeux qui commencent à piquer. La camarade Monabone75 tient toujours, dans l’indifférence quasi générale, le compte rendu quotidien de la grève des mineurs espagnols. Et tu te rends compte que c’est l’enfer que connaissent nos camarades ibères.

La nuit qui vient de se dérouler, entre le lundi 9 et le mardi 10 juillet, a juste été le moment de scènes de guerre dans les Asturies. Le village de La Pola de Lena, haut lieu…

View original post 980 mots de plus