Le PS, le fascisme, et les courbes de Gauss

Je ne te surprendrai pas, ami lecteur, dont la seule présence sur cette page souligne à quel point tu es un être sur-évolué, en affirmant que dans une classe, disons, de Terminale, la répartition des notes suit une courbe de Gauss. En gros, une majorité de moyens, un petit peu de faibles et de forts, et très peu de très faibles et de très forts. Ce qui est rigolo avec les courbes de Gauss, c’est que d’une classe à l’autre, les courbes de Gauss sont superposables, ce qui signifie, en gros, qu’un 18/20 n’a pas la même signification au lycée Janson de Sailly (Paris 16ème) et au lycée Darchicourt (Hénin-Beaumont). Rien de dramatique : celui qui a 18 à Hénin-Beaumont a toutes les chances de faire une brillante carrière de professeur du second degré, quelque part entre Stains et Ivry sur Seine.

Une courbe de Gauss.

Dans les partis politiques, c’est un peu la même chose. Il y a une aile droite et une aile gauche, sauf au Modem où on a juste du plomb dans l’aile. Ainsi, même l’UMP conserve quelques modérés, et le PS présente une motion 3 à son congrès, preuve que lui aussi possède son aile gauche. Est-il pour autant un parti de gauche ? Manifestement non : ce qui en restait (de gauche au PS) est parti il y a bien longtemps pour fonder le Parti de Gauche (vous voyez, c’est limpide!). Et ceux qui se réclament encore de la gauche au PS sont soit des politicards arrivistes, soit de doux rêveurs. Dans le parti du gouvernement, la notion de gauche ne peut se comprendre que comme « relativement à la ligne dominante », laquelle est de droite.

Cette problématique, pourtant, continue de faire débat en nos rangs, et j’ai assisté l’autre soir à un nouvel échange pour déterminer si « oui ou merde, le PS est de gauche ». Pour moi, devant la confusion des termes gauche et droite, je choisis de m’en détacher et de considérer le PS pour ce qu’il est : un parti de la bourgeoisie, un ennemi de classes. Mais le divorce n’étant pas tout à fait consommé entre le PS et la gauche, les discours manquent parfois de cohérence. « N’oublions pas que l’ennemi principal reste la droite, et derrière elle l’extrême-droite » déclarait l’un d’entre nous. C’est une erreur. L’ennemi, c’est le capitalisme qui se matérialise dans les gouvernements qui le défendent. L’ennemi, c’est aujourd’hui Hollande et sa clique, comme hier Sarkozy et ses nervis déguisés en ministres. Le fascisme n’est pas un point de vue politique, c’est la négation de l’Homme. Il se combat en menant des politiques de gauche, pas autrement. Et force est de constater que le fascisme reprend du poil de la bête dans notre beau pays, à coup de pains au chocolat, de pogroms et de nostalgie d’une France qui n’a jamais véritablement existé. J’en passe, en relevant au passage l’incompétence d’un parti de la majorité qui pense que mettre à sa tête une figure notoire de SOS Racisme sera suffisant !

Quelqu’un disait que le fascisme était le moyen trouvé par la petite bourgeoisie de régler la question de la crise à coup de mitraillettes. Pour battre le fascisme, nous devrons donc fonder une nouvelle république, soucieuse des intérêts des travailleurs. Cela s’appelle faire de la politique, et ça passe par le combat contre un gouvernement qui est aujourd’hui l’ennemi numéro 1 de la classe ouvrière. Pour les fascistes, si le premier travail échoue, il ne restera tôt ou tard que les mitraillettes.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “Le PS, le fascisme, et les courbes de Gauss

  1. babelouest dit :

    Une solution (je n’ai pas dit LA solution) : promouvoir une Nouvelle République, une vraie cette fois, en mettant en place face au Pouvoir actuel une assemblée Constituante. C’est la solution que préconise Caleb Irri, et que je soutiens parce qu’elle n’est pas plus mauvaise qu’une autre.
    http://pouruneconstituante.forumsgratuits.fr/

    Si cette solution-là est intéressante, nous le saurons assez vite : à un moment le Pouvoir tentera de jeter des bâtons dans les roues. Donc il aura peur. Il est trop tôt pour le savoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :